« La chamelle c’est un mythe, un fantasme. »

Nouvelle exposition à la Maison de la Poésie : chaque fois c’est un plaisir pour ceux qui fréquentent le lieu, un renouveau, presque un changement de saison.

Cette fois c’est la Femelle du Requin, une revue littéraire créée il y a 20 ans tout juste, qui a prit possession de l’endroit. L’exposition présente les portraits des auteurs avec lesquels ce sont longuement entretenus les créateurs de la revue.

Chaque cartel reprend une phrase des entretiens. Privées de leur contexte, ces petites phrases deviennent absurdes et démontrent avec humour la nécessité de prendre son temps pour donner la parole aux écrivains.

Mes préférées ? « La chamelle c’est un mythe, un fantasme  » de Claude Louis-Combet ou « Baiser, chier, bouffer, c’est formidable, mais ça ne suffit pas.  » de Richard Morgiève.

Femelle du requin 3 Femelle du requin 4Femelle du requin 1

Vous pouvez venir admirer les portraits et choisir vos petites phrases préférées dans le hall de la Maison de la poésie jusqu’au 10 novembre.

Le 7 novembre, La Femelle du requin aura Carte Blanche à la Maison de la Poésie : http://www.maisondelapoesieparis.com/events/la-femelle-du-requin-fete-ses-20-ans/

Le Tripode a consacré une série de vidéos aux coulisses des entretiens de la Femelle du Requin : La chaîne Youtube des éditions Tripode

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s