Exposition Miller Levy

Hier, j’ai mangé un sandwich avec Miller Levy. Durant le repas, j’essaie d’en apprendre plus sur l’exposition qui se prépare dans le hall de la Maison de la Poésie ; l’homme est discret : l’accrochage et les explications attendront la fin du repas.

Au fur et à mesure de l’accrochage apparaissent quatre grandes œuvres centrées sur le travail d’écriture. Chacune est la trace d’un projet. Je me dis naïvement que cette tâche lumineuse sur le second tableau ressemble étrangement à un cœur … et bien c’est tout à fait cela. Pour réaliser cette photographie Miller Levy a bricolé un stylo en installant une loupiote à son extrémité. Cette petite diode permet de garder trace du mouvement de l’outil, exactement opposé à celui de l’écriture sur le papier.
Ce petit pinceau noir qui apparait sur une autre photographie ? Du vernis à ongle noir que l’artiste applique sur le bout d’une plume comme pour souligner sa sensualité.

Les petits formats, dans la partie mauve du hall, sont réservés à ce que Miller Levy appelle ses jeux « termiques » : des variations autour de la collection mythique des « Que sais-je ». Ces jeux tirent parti de la grande variété des titres de la collection et ajoutent encore à sa diversité.

L’exposition sera visible durant toute la durée de Paris En Toutes Lettres.

Miller Levy sera à la Maison de la Poésie le 22 novembre pour une lecture-vidéo : http://www.maisondelapoesieparis.com/events/enrico-di-giovanni-miller-levy/

DSC00799 DSC00810 DSC00812 DSC00818 DSC00830 r DSC00838 r

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s